Accueil Sorties culturelles Les cafés littéraires
Agenda des évènements
Prochain rendez-vous :
Agenda :
Juin
2021
  • LUN
  • MAR
  • MER
  • JEU
  • VEN
  • SAM
  • DIM
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  •  
  •  
  •  
  •  
 
Contact
Pour toutes vos questions, contactez-nous :
Contact
Par téléphone :
Par courrier :
10, Chemin des Côtes
28130 Saint-Martin-de-Nigelles
Par mail :
Contact pour adhésion et assurance :
Par formulaire de contact :
En cliquant ICI ou sur l'oreille !
Partenaires

Associations :

Fabriquants :

Les cafés littéraires

 

En raison de la situation sanitaire liée au Covid 19, les cafés littéraires de mars et mai 2020 ont dû être annulés. Mais le dynamisme du groupe a surmonté les difficultés et huit cafés littéraires se sont succédés en visioconférence de mai 2020 à juin 2021. Des réunions très appréciées, même si l'effectif y était réduit dû aux difficultés de connexion. Nous espérons pouvoir reprendre les réunions 'en présentiel' à la Fondation Agir pour l'Audition dès que le virus aura reculé. Pour l'instant aucune date précise n'a pu être fixée. Nous vous la ferons connaître dès que possible.

En raison des incertitudes liées à la Covid, la prochaine réunion du café littéraire aura lieu en extérieur au jardin des Tuileries à Paris le 6 septembre 2021 à 14h ... si le temps le permet ! Bel été et bonnes lectures !


 

 

(café littéraire en distanciel)

 

 Organisation pratique (hors période Covid-19)

Le Café Littéraire de l'ANIC (anciennement AIFIC) se déroule dans les locaux de la Fondation pour l'audition de 14 h à 17 h 30. L’acoustique de la salle mise à notre disposition est excellente, avec très peu d’écho. Associées à nos bonnes habitudes de parler un seul à la fois, les conditions d’audition/compréhension sont parfaites !

Adresse :

FONDATION pour l'AUDITION (Agir pour l'audition)

13 rue Moreau 

PARIS - 75012

Tel. : 01 55 78 20 10

5ème étage - Ascenseur et interphone

Métro Bastille (sortie Hôpital des 15/20 ou Opéra) ou Métro Ledru Rollin

 

Inscription et renseignements auprès de Frédérique Granier : gabel34@hotmail.fr

 

 

 Les cafés littéraires

Le premier Café Littéraire de l'association, alors nommée AIFIC, a été créé le 26 octobre 2008 par Frédérique Granier et s’est réuni chez une adhérente, Hélène Bergmann, autour d'une tasse de café assortie de quelques bons gâteaux.

Depuis le 10 décembre 2015, il se tient dans les locaux de la Fondation pour l'Audition de 14 heures à 17 h 30. Sa fréquence vient d'augmenter et l'intervalle entre deux réunions est désormais de six semaines environ.

Les règles sont simples: apporter un livre fortement apprécié qu'il soit de littérature ancienne ou contemporaine, française ou étrangère afin de le présenter et de faire partager son enthousiasme aux autres membres du Café. Et parfois en lire un bref extrait. Par la suite, les échanges s'engagent librement sur l'auteur, le sujet ou l'époque dans une ambiance très conviviale dans le respect de chacun.

La particularité du Café Littéraire de l'ANIC est que tous les participants sont porteurs d'implant cochléaire et que s'est instaurée entre eux une discipline spontanée qui permet à chacun de s'exprimer à sa manière sans être interrompu, sans avoir à couvrir des conversations annexes et en étant sûrs d'être compris par les autres. Ces échanges sont aussi un excellent exercice pour l'écoute implantée et la lecture labiale.

 

 

 Chronique du dernier café littéraire

(On peut accéder aux chroniques des réunions précédentes en cliquant simplement sur un lien dans la rubrique ‘cafés littéraires précédents’ ci-dessous)

 

Livres présentés lors de notre réunion en vidéo-conférence du 7 juin 2021

Suite à la situation sanitaire créée par l'épidémie de Covid-19, nous n'avons pas pu nous réunir depuis le printemps 2020 dans les locaux aimablement mis à notre disposition par la Fondation pour l'Audition. Nous avions espoir qu'à l'automne la situation s'améliorerait et nous avions programmé pour octobre un café littéraire en 'présentiel' dans un jardin public. Mais le méchant virus ne lachant pas prise nous avons dû renoncer et nous rabattre vers un télécafé. Mais l'idée d'un café littéraire sur la pelouse ou sous les arbres est gardée !

Nous préférerions tous une réunion en 'présentiel' à l'ambiance certainement plus plaisante, mais vu les circonstances, si l'on dispose d'un ordinateur, le café littéraire en visioconférence garde ses avantages : on évite les transports en commun, pas besoin de masque, chacun reste chez soi mais tout le monde voit tout le monde et on peut présenter son livre aux autres sans difficulté. Et même si on est à l'autre bout de la France, il suffit d'une connexion internet pour participer ! Et donc le café littéraire en visioconférence est parfaitement accessible aux adhérents de province.

 

(Capture d'écran pendant le télécafé du 16 juin)

 

Une journée dans la Rome antique d’Alberto Angela

Sous le prétexte d’une visite de Rome (en 24 heures !) capitale d’un empire alors à son apogée, un guide nous emmène dans tous les recoins de la ville. Nous visitons aussi bien la villa d’un riche patricien que l’équivalent de nos HLM. Nous assistons aux jeux du cirque et allons aux thermes. Au cours de cette visite nous apprenons beaucoup sur les romains eux-mêmes : leur physique, leurs lectures, leurs habitudes de la vie quotidienne.

Ce livre, facile à lire, donne envie de (re)voir Rome avec des yeux très curieux.

Marie-Agnès P.

 

Les enfants sont rois de Delphine de Vigan : romancière et réalisatrice française. Auteur de plusieurs livres à succès. Editions Gallimard, paru en mars 2021.

Ce livre commence par la disparition d'une fillette Kimmy Diore - 6 ans - l'alerte est donnée. Ses parents, Bruno et Mélanie Claux, Sammy, son frère de 8 ans. La maman, Mélanie est une fan obsédée des réseaux sociaux : YouTube et Instagram. Elle crée un réseau 'Happy récré" ou pour cela, elle filme ses enfants chaque jour en faisant paraître des selfies, des vidéos et vante différents produits que les enfants choisissent au cours de ses achats, pour influencer d'éventuels acheteurs. En échange, elle reçoit une commission des marques, de nombreux cadeaux, des invitations pour des expositions, des salons, etc. Ils deviennent des stars, des enfants 'influenceurs' et Mélanie gère une vraie fortune grâce à ce commerce florissant.

Bien sûr, cela crée des jalousies dans leur entourage. Au cours d'une partie de cache-cache, Kimmy est enlevée, c'est Sammy qui donne l'alerte, alors commence une enquête policière menée par Clara, jeune flic, passionnée par son métier. Aucune trace de l'enfant, pas de demande de rançon. Ce n'est qu'après plusieurs jours d'un silence angoissant que le ravisseur se manifeste…

La conclusion de ce livre porte sur l'exploitation des enfants à des fins commerciales non déclarées par leurs parents. Ces familles récoltent des sommes faramineuses selon leur nombre d'abonnés. Ces enfants sont rois car ils ont tout, n'ont plus envie de rien, se sentent espionnés et s'isolent. Bien souvent, ils rompent avec leurs familles. Certains, à l'âge adulte, ont recours à la justice pour exiger de leurs parents, le retrait de leurs photos ou vidéos et portent plainte pour atteinte au droit à l'image. Ils réclament même des dommages intérêts.

Une loi a été votée en 2020 pour protéger ces enfants stars ou influenceurs.  

Ginette C.

 

Remise de peine de Patrick Modiano

Deux enfants, Patrick et son frère, sont hébergés chez des amies de leurs parents, partis en voyage et trop occupés pour s’occuper d’eux. Un séjour étrange où les deux enfants saisissent mal qui sont les femmes qui les accueillent, une parenthèse qui se terminera par l’arrestation par la police de ces amies chez qui ils vivaient. Ce roman à base autobiographique reprend plusieurs des thèmes de l’œuvre de P.Modiano : la sensation d’abandon, l’incompréhension des enfants devant le monde des adultes, la tentative de retrouver dans ses souvenirs ses origines et son identité, le flottement des héros ballotés dans une vie qu’ils ne maîtrisent pas. Dans l’édition de la collection Points, ce roman est accompagné d’une remarquable préface écrite par l’écrivain Olivier Adam. Il y discute des thèmes des romans de P.Modiano et de son style, exprimant ainsi toute l’admiration qu’il voue à l’auteur. Un superbe complément à la lecture du roman.

Jean-Pierre G.

 

Un Garçon Singulier de Philippe Grimbert 

Nous suivons Louis jeune étudiant qui n’a pas encore trouvé sa ’voie’ dans une petite ville normande : Horville. Après avoir lu une petite annonce à la faculté, il accepte de s’occuper d’un ‘Garçon Singulier’ car cette ville lui rappelle des souvenirs d’enfance. Ses parents sont ravis, enfin il va s’investir dans une tâche.

Le père du garçon dont il aura à s’occuper travaille à la Défense et il demande à Louis de commencer tout de suite mais ne dit pas grand-chose de son fils, Yanis.  Quand il arrive dans la maison, il trouve Héléna la mère de Yanis qui est auteure de livres érotiques. Elle est heureuse de sa venue car elle n’en peut plus : Yanis ne parle pas, il pousse des cris et bouge les bras dans tous les sens, il a besoin d’une surveillance de tous les instants. Au cours de leur promenade quotidienne, les deux jeunes hommes tissent des liens qu’on sent très forts.

La mère de Yanis tente de séduire Louis.

Les promenades les entrainent vers un endroit où il est interdit d’entrer et qui va rappeler à Louis le souvenir de son ami Antoine qu’il n’a jamais revu, on devine un incident tragique qu’il a refoulé. Le père de Yanis vient pour le week-end et il apporte une bonne nouvelle : Yanis est enfin accepté dans une institution.

Louis doit accompagner Yanis en train mais peut-on se séparer de quelqu’un avec qui on a tissé des liens aussi forts ?

Solange M.

 

 L’inconnu de la poste de Florence Aubenas

Florence Aubenas, journaliste au Monde, a fait paraître un récit concernant un crime de sang perpétré dans un petit village de l'Ain. Elle a poursuivi son enquête durant sept ans puis a magistralement organisé sa récolte auprès des villageois, terriens ou marginaux, en un récit qui se lit comme un roman noir avec même une chute à la fin....

Michèle C.-L.

 

 

Mémoires 1886 de Louise Michel

Les mémoires de Louise Michel écrites par elle-même sont un bijou à découvrir. Bien loin des clichés de son surnom "vierge rouge" la représentant comme une anarchiste exaltée, le lecteur se penche sur le destin d'une femme douée d'une grande sensibilité, d'une grande finesse d'esprit.

Née en 1830 en Haute Marne, fille illégitime d'un châtelain, Louise est fortement imprégnée de la vie de son village natal : Vroncourt qu'elle décrit avec force détails. Ce qui nous offre un panorama des coutumes paysannes de ce temps-là, associées à son amour de la nature et de sa famille.

Les faits historiques de la Commune sont relatés par des documents officiels, tout comme sa déportation en Nouvelle Calédonie. Comme par exemple, un échange de courriers entre les condamnés et l'administration pour ne pas être dispersés.

Elle se lie d'amitié avec les canaques et soutient leurs revendications. Institutrice, elle n'aura de cesse de vouloir moderniser l'éducation des enfants, de s'insurger sur la maltraitance des ouvriers, des pauvres gens, des animaux et de la condition féminine.

Son style d'écriture s'apparente à mon avis de celui de George Sand. Ses mémoires sont nourries de ravissants poèmes à tendance romantique.

Personnalité attachante, grande admiratrice de Victor Hugo avec lequel elle entreprend une correspondance suivie, Louise Michel poursuivra ses combats toute sa vie. Elle s'éteindra à Marseille le 9 janvier 1905.

Oui, ses mémoires sont un bijou à découvrir !

Frédérique G.

 

 

 Cafés littéraires précédents (cliquer sur la date)

Mars 2021

Janvier 2021

Année 2020

Année 2019

Année 2018

Année 2017

Années 2015-2016