Accueil actualités Telephone et implant
Agenda des évènements
Agenda :
Décembre
2021
  • LUN
  • MAR
  • MER
  • JEU
  • VEN
  • SAM
  • DIM
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
 
Contact
Pour toutes vos questions, contactez-nous :
Contact
Par téléphone :
Par courrier :
10, Chemin des Côtes
28130 Saint-Martin-de-Nigelles
Par mail :
Contact pour adhésion et assurance :
Par formulaire de contact :
En cliquant ICI ou sur l'oreille !
Partenaires

Associations :

Fabriquants :

 

Implants cochléaires et téléphones portables

 

                                                   

 

Il y a quelque temps, sont apparus dans la presse généraliste des articles attirant l’attention sur les précautions à prendre avec un téléphone portable Apple iphone12 si on est porteur d’un implant médical tel un pacemaker (voir par exemple un article dans le journal le Monde ou sur 01net.com et une étude d’un hôpital du Michigan, en anglais). Le modèle iphone12 d’Apple peut en effet se recharger sans avoir à se brancher à une prise électrique, il suffit de le rapprocher d’une boucle de branchement, des aimants forts maintenant le dispositif en place et permettant la recharge. Ce sont ces aimants qui pourraient poser des problèmes s’ils sont trop proches d’un implant médical (voir les indications sur le site d’Apple en anglais et en français). La plupart de ces discussions concernent les pacemakers et défibrillateurs, mais les porteurs d’implants cochléaires ont toujours été prévenus sur l’importance des précautions à prendre avec des champs magnétiques ou électro-magnétiques intenses (voir par exemple sur ce site, l’article sur les examens IRM impliquant un fort champ magnétique, cliquer ici). Les pacemakers sont-ils plus ou moins sensibles aux forts champs magnétiques que les implants cochléaires ? Pour en savoir plus, nous avons interrogé le Dr C.Poncet-Wallet, cheffe de service du CRIC à l’hôpital Rothschild, qui nous a aidés à préparer la présente note.

 

Le Dr Poncet-Wallet a interrogé les quatre fabricants d’implants cochléaires opérant en France. Elle a obtenu les réponses suivantes

Réponse d’AB Advanceds Bionics cliquer ici

Réponse de Medel cliquer ici

Réponse d'Oticon (en anglais) cliquer ici

Réponse de Cochlear cliquer ici

Le texte d'Oticon est très détaillé et précis. Il mentionne que leurs commentaires devraient s'appliquer aussi aux autres fabricants d'implants cochléaires.

Ces réponses sont assez rassurantes, mais des études sont toujours en cours sur la compatibilité (cette page sera complètée quand des informations supplémentaires apparaitront). On peut noter également que les fabricants recommandent de privilégier la liaison sans fil (blue tooth) entre téléphone portable et processeur pour garder une distance minimale entre le processeur et l’aimant du téléphone.

 

 

Implants cochléaires et champs électro-magnétiques

Le Dr Poncet-Wallet nous a également résumé les précautions générales à prendre avec les champs électro-magnétiques lorsqu’on est porteur d’un implant cochléaire.

Ce qu’il faut retenir :

Des interférences peuvent survenir à proximité d'appareils portant le symbole suivant :

 

         
Cela peut créer des modifications des sensations sonores : signe qu’il faut s’éloigner de la source du champ électromagnétique.  

Et en pratique, si je suis porteur d’un implant cochléaire, comme pour les porteurs de pacemakers :

 Je garde toujours ma carte de porteur d’implant sur moi

 Je signale mon appareil aux médecins, aux kinésithérapeutes, à tout personnel soignant

 Je traverse les portiques anti-vol sans crainte mais je ne stagne pas au milieu

 Je signale mon appareil lors des passages de sécurité aux aéroports, musées

 Je ne me penche pas au-dessus des plaques à induction

 Je ne crains rien de mon micro-onde

 Je tiens mes outils de bricolage à distance (perceuse à bout de bras)

 Je reste à distance (1 mètre au moins) des soudeurs à l'arc

 

 

 

Recommandations aux porteurs d'implants cochléaires 

Nous vous rappelons ci-dessous les réponses à diverses questions concernant les champs électro-magnétiques que l’on peut trouver sur le site du CRIC (hôpital Rothschild) dans la rubrique questions/réponses (cliquer ici)

Puis-je voyager sans problème ?

En avion, vous devez éteindre le processeur externe pendant les phases de décollage et d’atterrissage.
Le fait d’avoir un système implanté impose de ne pas passer sous les portiques de détection de métaux de la police des aéroports. C’est la partie implantée qui peut poser problème. Eteindre ou enlever le processeur ne suffit pas. Il convient donc de présenter votre carte de porteur et un certificat rédigé en plusieurs langues que nous pourrons vous fournir si vous en faites la demande. Vous devrez toutefois vous attendre à subir une fouille corporelle, en particulier pour les destinations « sensibles ». Le risque est de déclencher une alerte, de vous faire entendre des sons désagréables, voire de déprogrammer votre implant.

Puis-je passer les portiques antivols des magasins ?

En général, les portiques antivols des magasins ne provoquent pas de problème : toutefois, certains sont plus puissants et peuvent être gênants si les arceaux métalliques montent à la hauteur du crâne. C’est parfois le cas de portiques dans certains musées, à l’entrée des tribunaux, etc. Il est dans ce cas toujours possible de demander à un responsable de la sécurité de désactiver le système à votre passage ou de le contourner en montrant les documents cités plus haut.

Quels risques avec les systèmes radio et à induction ?

Les téléphones portables, les téléphones sans fil, les réseaux informatiques radio, les télécommandes diverses de la vie quotidienne ne semblent pas interférer avec les implants cochléaires.
A la cuisine, quelques précautions s’imposent si celle-ci est équipée de plaques à induction pour la cuisson. Il est déconseillé de placer l’oreille implantée près de la plaque, respecter une distance minimale de 1 mètre. Les fours à micro-ondes ne semblent pas poser de problème particulier.