Accueil Sorties culturelles Les sorties Sainte Chapelle
Agenda des évènements
Prochain rendez-vous :
Agenda :
Mars
2024
  • LUN
  • MAR
  • MER
  • JEU
  • VEN
  • SAM
  • DIM
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
 
Contact
Pour toutes vos questions, contactez-nous :
Contact
Par téléphone :
Par courrier :
21, rue Ronsard
91470 Limours
Par mail :
Contact pour adhésion et assurance :
Par formulaire de contact :
En cliquant ICI ou sur l'oreille !
Partenaires

Associations :

Fabriquants :

 Visite de la Sainte Chapelle le 19 avril 2023

 

 

 

  Nous étions 13 à cette visite guidée par un matin un peu froid mais ensoleillé. Pas facile de rentrer, il y a beaucoup de monde, il faut attendre son tour, rabroués par un gardien. Après les formalités, mesures de sécurité obligent (nous sommes tout près du palais de justice), nous sommes accueillis par notre guide dans la cour qui est aussi un parking !!!

  On cherche un coin au soleil pour les premières explications.

  Nous sommes au coeur du palais royal dans l’île de la Cité, château royal du 12e siècle dont il ne reste que   la Conciergerie de nos jours. C’est au coeur de ce palais symbole de la royauté sous les carolingiens et les capétiens que fut érigée la Sainte Chapelle en 7 ans seulement de (1241 à 1248). C’est une chapelle palatine de style gothique rayonnant..

    Louis lX : le futur Saint Louis la  fait construire  pour  servir d’écrin  aux reliques de la Passion, en particulier  la couronne d’épines et le fragment de la vraie croix achetés à l’empereur Baudoin ll de Constantinople. Les reliques furent rapportées de Venise où elles étaient conservées dans une banque. En chemin, elles passent par Villeneuve l’Archevêque, à Sens puis Paris.

  Du dehors nous voyons l’extérieur du monument

  Son plan simple, sans collatéraux ni transept ni déambulatoire, est caractéristique de ce chef-d’oeuvre du moyen âge. Elle comporte 2 étages, la chapelle basse et la chapelle haute. L’ensemble est précédé d’un porche du côté de la façade occidentale.

  Nous entrons dans la chapelle basse, dédiée à la Vierge et qui évoque une crypte, les décors polychromes datent du 19e siècle. Cette chapelle était réservée aux gens de service, elle est entourée de piliers massifs qui servent à soutenir la chapelle haute.

                   Par un escalier nous parvenons à la chapelle haute où étaient présentées les reliques. Elle etait réservée au roi et à ses proches, ainsi qu'au collège des chanoines chargés des offices. Les murs de 15 m de haut, évidés, donnent un effet d’élévation.  
   

  Nous admirons les vitraux les mieux conservés au monde, 70 pour cent d’entre eux sont d’origine, il faut les lire de bas en haut.

        
Adam et Eve   Caïn et Abel

  Notre guide nous présente les scènes décrites sur les vitraux à l’aide d’une tablette :  Adam et Eve, Moïse et la sortie d’Egypte, Noé et son arche, Joseph, des scènes de combat, Isaïe, Saint Jean, l’Apocalypse, l’idolatrie.

        
La bête de l'Apocalypse    Moïse

 

  A droite la niche du roi et à gauche celle de la reine avec des personnages féminins : la Vierge, l’Annonciation, Esther, Salomé. Les rois : David, Salomon justifient la descendance des rois de France, monarchie de droit divin.  
    David et Goliath

  Au sol les céramiques datent du moyen âge. En 1690, une grande crue provoque de très gros dégâts dans le monument. A la révolution elle servira de grenier à blé et de réserves d’archives. Après ces dégâts, des rénovations importantes sont entreprises au 19e siècle, sous la direction de l’architecte Félix Duban en 1836.

  Visite très riche d’un monument que l’on ne voit pas totalement de la rue.

Solange Msika