Accueil Sorties culturelles Les sorties Musée de l'histoire de l'Immigration
Agenda des évènements
Prochain rendez-vous :
Agenda :
Mars
2024
  • LUN
  • MAR
  • MER
  • JEU
  • VEN
  • SAM
  • DIM
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
 
Contact
Pour toutes vos questions, contactez-nous :
Contact
Par téléphone :
Par courrier :
21, rue Ronsard
91470 Limours
Par mail :
Contact pour adhésion et assurance :
Par formulaire de contact :
En cliquant ICI ou sur l'oreille !
Partenaires

Associations :

Fabriquants :

Visite du Musée National de l’Histoire de l’Immigration

au Palais de la Porte Dorée, le 22 octobre 2023

 

 

    

 L'impressionnant Palais de la Porte Dorée a été érigé pour l’exposition coloniale de 1931 par l’architecte Albert Laprade. Il a changé plusieurs fois de nom pour devenir le Musée National de l’Histoire de l’Immigration, ouvert en 2007 et inauguré en 2014. Il a fallu 3 ans de travaux pour renouveler le parcours et l’essentiel des œuvres exposées.

  

Notre petit groupe a suivi cette visite passionnante avec une guide, Diane-Laure, qui a su nous intéresser par ses commentaires précis et judicieux, resituant bien  l'immigration en France au cours du temps.

 D'emblée, notre guide aborde des questions essentielles.

Qu’entend-on par immigration ? Circulation, mouvement, déplacement. Un immigré est une personne née étrangère à l'étranger et résidant en France. Actuellement, les immigrés représentent environ 10% de la population française ; si on y ajoute les enfants et petits enfants d’immigrés, le pourcentage est de 31%.

Il y a l’immigration contrainte forcée et l’immigration choisie. Quelles peuvent en être les causes ?  Les guerres, les difficultés économiques, les raisons médicales, les dictatures, l’intolérance, les changements climatiques.

Lorsqu’on émigre, on emporte ses papiers, parfois des souvenirs et on apporte sa culture.

Comment différencier les termes, émigration et immigration :  un émigré quitte son pays alors qu'un immigré en rejoint un autre. 

 

 

 A travers onze dates, nous suivons le parcours du musée avec notre guide.

 -  1685 Sous le règne de Louis XIV, son ministre Colbert publie le code noir : c’est l’ordonnance qui donne un cadre juridique à l’esclavage dans les Antilles, qui déclare les esclaves être « meubles » donc susceptible d’être achetés. Les déplacements de population par les voyages triangulaires concernent surtout les Antilles, très peu d’africains arrivent en France comme esclaves.

Le roi promulgue la révocation de l’édit de Nantes datant d’Henri IV.   Un million de huguenots vont s’exiler hors de France.

- 1789 : Sous l’impulsion des philosophes des lumières et l’échec des états généraux convoqués par Louis XVI c’est la révolution, et en 1794 la première abolition de l’esclavage qui sera rétabli plus tard par Napoléon 1er .

- 1830 Conquête de l’Algérie et accroissement des colonisations dans d’autres pays également.

- 1848 Abolition définitive de l’esclavage.          

- 1889 Le besoin de main d’œuvre créé par la révolution industrielle amène de nombreux immigrés dans les pays qui se modernisent : polonais, italiens, espagnols, allemands.

- 1914 : La 1ère guerre mondiale implique les pays européens mais aussi leurs colonies par besoin de combattants. Les tirailleurs sénégalais sont bien connus. On voit des souvenirs émouvants de soldats étrangers comme les bottes du dernier poilu, Lazare Ponticelli, immigré italien.

Les étrangers qui refusaient de se battre contre leur pays de naissance étaient emprisonnés. A ce sujet, la Carte d’Identité a été créée initialement en 1917 pour ficher les étrangers résidant en France. Elle sera généralisée plus tard.

        
- 1930 L’entre deux guerres. L’exposition coloniale a eu un franc succès malgré l'apparition de groupes qui s’opposent à l’idée de colonialisme. On y verra des zoos humains, des hommes, des femmes dans des cages à la vue du public ! Et à la même époque, apparait à Vincennes le premier zoo d'animaux sans barreaux.  

 - 1939 2nde guerre mondiale. Parmi les résistants on compte des étrangers, dont l’action sera reconnue et honorée : par exemple, Joséphine Baker a été admise au Panthéon récemment et Missak Manouchian la rejoindra bientôt.

 - 1962 Les trente glorieuses. Pour aider au développement de la France, les étrangers sont les bienvenus. La crise du logement entraîne l’établissement de bidonvilles à la périphérie des villes. Et pour y remédier on commence la construction des H.L.M.

 La décolonisation : l’Algérie en juillet 1962.

- 1973 Crise pétrolière et montée du chômage, ce qui provoque des tensions envers les étrangers et les revendications du monde ouvrier.

- 1992 : En Europe c’est la mise en place de la libre circulation des personnes par le traité de Maastricht. La coupe du monde de football donne lieu à des slogans restés célèbres :  Black, Blanc, Beur.

 

 

 

Au sein du musée, des artistes ont produit des installations :  un bateau chargé de bouteilles, de bouchons, symbolise les ablutions et évoque les frêles embarcations des réfugiés, ou une évocation des voitures-cathédrales.
               

Certains immigrés s’intègrent mais n’est-ce pas parfois aussi une perte d'identité : à la 3ème génération que reste-t-il des cultures qui ont été apportées ? Dans une vidéo on voit une petite fille et sa grand-mère qui ne comprennent plus la langue de l’autre. Pour s’intégrer est-il nécessaire d’oublier sa culture et celle de nos ancêtres : NON

Cette visite nous a montré la complexité et l’actualité du phénomène de l’immigration.

Solange Msika