Accueil Sorties culturelles Les sorties Musée Carnavalet
Agenda des évènements
Prochain rendez-vous :
Agenda :
Février
2023
  • LUN
  • MAR
  • MER
  • JEU
  • VEN
  • SAM
  • DIM
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
 
Contact
Pour toutes vos questions, contactez-nous :
Contact
Par téléphone :
Par courrier :
21, rue Ronsard
91470 Limours
Par mail :
Contact pour adhésion et assurance :
Par formulaire de contact :
En cliquant ICI ou sur l'oreille !
Partenaires

Associations :

Fabriquants :

Exposition

Parisiennes citoyennes !

au Musée Carnavalet

 

   Le 9 décembre 2022, nous étions 16 membres de l’ANIC et de l'API à nous retrouver dans le quartier du Marais, au Musée Carnavalet, pour visiter l’exposition Parisiennes citoyennes ! Engagements pour l’émancipation des femmes (1789-2000), qui présente une synthèse inédite sur l’histoire et la mémoire des luttes pour l’émancipation des femmes, en se concentrant sur l’histoire des féminismes à Paris.

Le parcours commence avec la revendication du « droit de cité » pour les femmes, pendant la Révolution de 1789, et se termine avec la loi  « sur la parité » en 2000. Entre ces deux dates se déploie une dynamique de l’émancipation progressive des femmes, explorée dans toutes ses dimensions : elle implique le droit à l’instruction comme celui de travailler, les droits civils et les droits civiques, si difficiles à obtenir, mais aussi la liberté de disposer de son corps et l’accès à la création artistique et culturelle.

Aux côtés de certaines figures incontournables, allant d’Olympe de Gouge à Gisèle Halimi, une large place est faite aux Parisiennes moins connues ou anonymes : citoyennes révolutionnaires de 1789, de 1830, de 1848, communardes, suffragettes, pacifistes, résistantes, femmes politiques ou syndicalistes, militantes féministes, artistes et intellectuelles engagées, travailleuses en grève, collectifs de femmes immigrées…

Nombre de peintures, sculptures, photos, films, archives, affiches, manuscrits ou autres objets militants, voire insolites, rendent compte de la diversité des combats, des luttes et des modes de revendication. Les Parisiennes citoyennes ont mille et un visages au service d’innombrables causes, dans une capitale qui crée l’événement, fabrique des icônes et rend possible les avant-gardes et les combats collectifs.

 

   Le parcours de l’exposition se déploie sur 5 étapes :

Le temps des utopies : de la Révolution à la Commune (1789-1871)

  Avec des femmes aussi marquantes qu’Olympe de Gouge, qui rédige en 1791 la Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne, George Sand et son engagement politique actif en 1848, ou encore Louise Michel, une des figures majeures de la Commune en 1871.
George Sand    

Le temps des suffragettes (1871-1914)

Avec entre autres Marie Curie, première femme professeure à la Sorbonne en 1906, ou Caroline Rémy, première femme journaliste professionnelle, grande militante féministe. Avec aussi la création de l’Union française pour le suffrage des femmes, en 1907.  
    Suffragettes

D’une guerre à l’autre : ambivalences de la modernité (1914-1939)

A partir de 1914, les femmes exercent toutes sortes de métiers, remplaçant les hommes partis combattre. En 1936, trois femmes entrent dans le gouvernement du Front Populaire. En 1938, Willy Ronis immortalise la syndicaliste Rose Zehner s’adressant aux ouvrières de Citroën à la veille d’une grève de protestation contre le recul  des acquis sociaux.

De la Résistance à Mai 68 : entre 2 vagues (1939-1968)

       Avec Lucie Aubrac, l’une des grandes figures de la  Résistance. Le 21 avril 1944, les femmes obtiennent le droit de vote. En 1948, Simone de Beauvoir publie Le Deuxième Sexe, où elle démontre que les femmes peuvent prendre leur destin en main. En 1967, la loi Neuwirth autorise la contraception.    
 La minijupe     Accès aux métiers d'hommes

Le temps des libérations (1970-2000)

Avec Antoinette Fouque qui fonde en 1970 le MLF ( Mouvement de Libération des Femmes), en 1971, 343 femmes appellent à la légalisation du droit à l’avortement, en signant le manifeste Je me suis fait avorter. Préparée par Simone Veil, la loi Veil autorise l’IVG en 1975. La loi « sur la parité » dans les assemblées élues est adoptée en 2000.

 

   Ce rapide survol nous a montré les avancées importantes obtenues par les femmes depuis plusieurs siècles en France, grâce à leurs luttes et leur persévérance. Mais il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à une véritable égalité entre les hommes et les femmes.

      Une exposition remarquable et que Florence, notre guide, a rendue vraiment passionnante.



Jacques Décréau